Le sucre; présent partout

Le sucre; présent partout

Le sucre : présent partout

A noter que l’OMS vient de sortir une recommandation à propos de la consommation journalière de sucre, soit 25g. Sur le plan habituel antérieur, la moyenne s’est limitée à 50g.

L’ignorance de la composition en sucre de certains aliments transformés risque d’amener certaines personnes à dépasser la norme prescrite,  peut-être jusqu’à 120g/j inconsciemment,  provoquant ainsi la venue des problèmes sanitaires tels que le surpoids, la maladie dentaire, l’augmentation de la pression artérielle, etc.

Les caractéristiques du sucre

Scientifiquement, l’on définit le sucre comme une molécule de saccharose composé de glucose et de fructose. Organiquement, le sucre se présente comme une substance de saveur douce, dérivée principalement de la canne à sucre et de la betterave sucrière.

D’autres plantes peuvent aussi donner du sucre, mais habituellement sous forme de sirop. Quand on parle de la classification des aliments, le sucre se trouve parmi les glucides. L’on confirme que le sucre représente un carburant énergétique incontournable pour le fonctionnement de plusieurs cellules du corps humain.

Tous les aliments nature ou transformés contiennent du sucre, que faire ?

Pour la production du sucredistinctement commercialisable, la canne à sucre et la betterave sucrière sont les principales matières premières. Les sucres sous d’autres formes telles que le sirop, surtout le  sirop de glucose-fructose de fabrication agro-industrielle à moindre coût, se substituant au sucrose, sont utilisés dans les boissons gazeuses et les autres boissons sucrées et aussi dans d’autres produits transformés sans que les consommateurs en soient conscients. Certains ignorent que les saucisses, les légumes mises en boîtes, etc. contiennent du sucre. L’on peut dire que le sucre, surtout sous une autre forme cachée, représente un danger pour santé, pire que les matières grasses. La meilleure solution est d’éviter les mauvais sucres, et si possible préparer soi-même les jus et les nourritures venant des fruits et légumes frais. Est-il possible de revenir au niveau de consommation annuelle de sucre soit 5kg/tête/an au lieu de parvenir jusqu’à  35kg ?